« Qu’est-ce que je ferais si j’étais moins con ? »

 

Absorbés dans leur quotidien, obnubilés par l’obligation de répondre aux exigences du « temps court », peu de professionnels prennent le temps de se poser les bonnes questions au bon moment.

Paralysé dans notre rôle de représentation, par nos fausses obligations, nos croyances limitantes  pétries de contradictions, nous perdons régulièrement le sens de notre action professionnelle, en oubliant les raisons essentielles qui guident nos choix et décisions.

Je vous invite donc à vous poser, de temps à autre, la vraie question, comme nous le rappelle Manu, le charcutier bouddhiste du film de Marc Esposito, « le cœur des hommes » :

« Qu’est-ce que je ferais si j’étais moins con ? »

      1. Bonjour Rémi

        Ce matin je suis en vacances donc la question ne se pose pas
        Félicitations pour ton site
        Bonjour à la famille

        Brice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>